Mardi 24 novembre 2009Shooting dogs

Micheal Caton-Jones

Genre : historique
Durée : 111min
Sortie : 2006

Distribution

John Hurt, Hugh Dancy, Dominique Horwitz, Louis Mahoney, Nicola Walker, Steve Toussaint, David Gyasi, Susan Nalwoga, Victor Power, Jack Pierce, Claire-Hope Ashitey

Résumé

Rwanda, le 6 avril 1994 : l’assassinat du président Habyarimana marque le début du génocide. Les forces de l’ONU reçoivent pour seule mission l’évacuation des ressortissants étrangers. Un prêtre catholique anglais et un jeune enseignant coopérant se retrouvent dans le chaos des premières heures de ce massacre. Totalement impuissants, incapables de juguler la haine, ils sont confrontés à leur propre limite : mourir en restant ou vivre en fuyant le pays.

Le style

Le metteur en scène Michael Caton-Jones trouvait le format de la fiction plus approprié que celui du documentaire pour sensibiliser le public au drame rwandais : "Tourner au Rwanda et m'inspirer de faits réels était la condition sine qua non du projet, mais je n'ai jamais envisagé un documentaire, cela me semblait trop contraignant. En revanche, la fiction me permettait de toucher le spectateur, de l'émouvoir et tenter de lui faire comprendre l'horreur de ce moment".
Le style visuel du film a été travaillé de façon à donner le plus de réalisme possible à l'image et à l'interprétation. Ainsi la plupart des prises de vues en super 35mm ont été faites en caméra portée, avec le minimum d'éclairage requis. Les costumes sont aussi les plus simples possibles, et l'équipe a enfin pu tourner dans l'école où le génocide a véritablement eu lieu entre le 6 et le 11 avril 1994.
Certaines scènes sont des témoignages directs de ce qu'a vécu le scénariste et producteur du film David Belton, à l'époque où il travaillait comme journaliste pour la BBC. Le rôle du père Christopher est inspiré du prêtre Vjeko Curic, qu'il a rencontré au Rwanda en 1994. Ce prêtre avait refusé d'obéir aux ordres du Vatican voulant lui faire quitter le pays. Il avait aidé de nombreux Rwandais en les protégeant du massacre, avant d'être lui-même assassiné en 1998 à Kigali.

Retour sur les faits

Le génocide au Rwanda est un génocide qui eut lieu du 6 avril au 4 juillet 1994 au Rwanda, un pays d'Afrique de l'Est. Il fut commis dans le cadre d'une guerre civile opposant le gouvernement rwandais, qui s'était auto-proclamé Hutu Power avant le génocide, et le Front patriotique rwandais (FPR), accusé par les autorités d'être essentiellement « tutsi ». Le 1er octobre 1990, des Rwandais exilés et regroupés au sein du FPR décidèrent de revenir au pays à partir de l'Ouganda et de prendre le pouvoir par les armes. En réponse, les autorités rwandaises menèrent une double stratégie : se défendre avec l'armée contre l'agression militaire du FPR et « liquider » tous les Tutsi de l'intérieur du Rwanda. Les autorités rwandaises perdirent la guerre civile au profit du FPR et par contre atteignirent leur objectif génocidaire contre les Tutsi. L'ONU estime que quelques 800 000 Rwandais, en majorité Tutsi, ont trouvé la mort durant ces trois mois. Ceux qui parmi les Hutu se sont montrés solidaires des Tutsi ont été tués comme traîtres à la cause hutu. D'une durée de cent jours, ce fut le génocide le plus rapide de l'histoire et celui de plus grande ampleur en termes de nombre de morts par jours.
Mais il convient de souligner qu'un génocide n'est pas qualifié comme tel en raison du nombre de morts, mais sur une analyse juridique de critères définis à l'époque par la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide du 9 décembre 1948 de l'ONU. Cette convention définit qu'un génocide est commis dans l'intention de détruire, tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux comme tel. La discrimination rwandaise entre Hutu et Tutsi, qui a atteint un point culminant en 1994, s'est construite dans un processus historique complexe entre la réalité de la population du Rwanda et la façon dont les colonisateurs, d'une part, et les divers Rwandais, d'autre part, l'ont perçue et expliquée. Dans cette Histoire du Rwanda, se sont surajoutés de façon déterminante les avantages politiques successifs que ces divers acteurs ont cru pouvoir tirer de cette discrimination, de 1894, (date des premiers contacts entre des européens et le roi issu des Tutsi du Rwanda) à 1962, (date de l'indépendance du Rwanda), puis jusqu'en 1994, période dominée par des Républiques dites hutu.

Ajouter un commentaireCommentaires

matou
Vendredi 21 janvier
c'est un tres bon film
Amandine
Mardi 17 mai
C'est un film absolument boulversant.
Gulmira
Jeudi 2 mai
J.Voyelle dit :J’ai tente9 de trouver du cafe9 qui prraoendivit de coope9ratives (rwandaises ou autres), tout en n’e9tant pas certifie9 e9quitable. Recherches vaines : rien de concluant e0 l’horizon. J’ai trouve9 du cafe9
qnbvgi
Jeudi 2 mai
vlyYiK <a href="http://cqcfhmmjdmsm.com/">cqcfhmmjdmsm</a>
iwmpwctskwz
Dimanche 5 mai
8eKjRL , [url=http://wkmgajfhlqbh.com/]wkmgajfhlqbh[/url], [link=http://rdqfexiyejao.com/]rdqfexiyejao[/link], http://jlibvkumznxf.com/
vzrbej
Dimanche 5 mai
lCEs8K <a href="http://fqlqxsbycytq.com/">fqlqxsbycytq</a>
eofqdmp
Mercredi 8 mai
MowmAI , [url=http://ozrdtvmwydhd.com/]ozrdtvmwydhd[/url], [link=http://juwvospalwfh.com/]juwvospalwfh[/link], http://ggfzjgiufilv.com/

Ajouter un commentaire