Jeudi 16 février 2012Some like it hot

Billy Wilder

Genre : Comédie
Durée : 116 min
Sortie : 1959

Distribution

Marilyn Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon, George Raft, Joe E. Brown, Pat O'Brien, Nehemiah Persoff, Joan Shawlee, Billy Gray, George E. Stone, Dave Barry, Mike Mazurki

Résumé

Deux musiciens de jazz au chômage, mêlés involontairement à un règlement de comptes entre gangsters, se transforment en musiciennes pour leur échapper. Ils partent en Floride avec un orchestre féminin. Ils tombent illico amoureux d'une ravissante et blonde créature, Alouette, qui veut épouser un milliardaire.

Analyse

L'intrigue unit le burlesque le plus échevelé à une cascade de situations assez audacieuses pour l'époque, le tout placé dans le contexte violent d'un film de gangsters de la prohibition.
Le film peut apparaître comme une juxtaposition de séquences autonomes. Chaque scène est en effet traité avec une relative lenteur qu'affectionne Wilder car elle lui permet d'explorer à fond les possibilités comiques de ses personnages et laisse transparaître sous la caricature ce que l'on pourrait appeler leurs bons sentiments : amitiés de Joe pour Jerry dont les témoignages concrets ne manqueront pas et naïveté et même une certaine innocence chez Sugar que pourtant Wilder n'épargne pas (alcoolisme, cupidité).
Billy Wilder surenchérit sur la comédie burlesque de Howard Hawks, Les hommes préfèrent les blondes. Marilyn y reprend le même rôle et Tony Curtis contrefait la voie de Cary Grant lorqu'il joue à Junior, le milliardaire de la Shell. Autre clin d'oeil : Osgood Fielding III pourrait être le très jeune Henry Spofford III de ce même film, précocement vieilli.
Wilder s'appuie aussi sur Scarface (1932), le chef d'oeuvre de Hawks pour sa parodie de film de gangsters. Il filme le contre-champ du massacre de La saint valentin que Hawks, alors très Le choix de la Floride pour la fuite de Joe et Jerry est un clin d'oeil à la séquence où, dans le film de Hawks, Scarface, au sommet de sa puissance s'y rendait un mois. George Raft interprétait alors le rôle de Rinaldo, l'amant de la soeur de Scarface. Sans cesse, il lançait une pièce qu'il rattrapait dans sa main. Ici, où il joue le rôle du méchant, il reprend au vol la pièce avec laquelle joue un gangster, comme lui-même le faisait alors, et lui demande "Où as-tu appris à faire ça ?".
Le titre, Some like it hot, fait référence à la fois au jazz (le jazz "hot" que sont censés jouer les deux compères) et au sexe dans un jeu de mots très wilderien.
Avec Certains l'aiment chaud, Wilder atteindra son plus grand succès commercial qu'il ne retrouvera ni avec ses drames (La vie privée de Sherlock Holmes, 1970 ; Fédora, 1978) ni avec ses comédies intégrant un élément mélodramatique (La garçonnière, 1960 ; Avanti !, 1972) pas plus qu'avec ses pures comédies (Embrasse-moi idiot, 1964 ; La grande combine, 1966 ; Spécial première, 1972). Dans celles-ci le regard de Wilder deviendra totalement féroce et la noirceur de ces films est peut-être la cause, malgré leur immense talent, de leur insuccès.

Le réalisateur s'adapte

L'avant-première ne laissa pas préjuger du succès futur du film. La femme du réalisateur, Audrey Wilder, confia ainsi à ce sujet : "L'avant-première fut un désastre. Cela se passait dans un petit cinéma et personne n'a ri, sauf quelques amis. [...] En fait le public ne savait pas trop comment réagir, s'il pouvait rire ou pas". Cette première impression fut toutefois vite dissipée : "La projection suivante a eu lieu à Westwood devant un public plus averti et ils rirent tellement qu'on n'entendait plus le dialogue". Conséquence inattendue, la scène où Jack Lemmon annonce qu'il est "fiancé" fut tournée à nouveau, à un rythme plus lent, afin de remédier à cette situation !

Marilyn Monroe

Absente des écrans en 1958, elle vit désormais avec Arthur Miller à Long Island et subit une fausse couche le 1er août 1957. Il l'encourage néanmoins à retourner à Hollywood pour filmer Certains l'aiment chaud. Le réalisateur sait pourtant qu'elle est souvent en retard, qu'elle a le trac, et qu'elle a des difficultés à apprendre son texte lorsqu'il la dirige dans Sept ans de réflexion. Cette fois-ci, Marilyn est hostile et refuse de tourner certaines scènes. Ses retards incessants ont raison de son amitié avec Tony Curtis. Enceinte au moment du tournage, elle a une nouvelle fausse couche en décembre 1958, une fois le film achevé.
Certains l'aiment chaud connait un succès retentissant, et est nommé pour cinq oscars. Marilyn obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour sa performance. Billy Wilder déclare que le film a été leur plus grand succès bien que Marilyn a toujours détesté le film. Il évoque aussi les problèmes qu'il a rencontré pendant le tournage du film « Marilyn était très difficile parce qu'elle était totalement imprévisible. Je ne savais pas quelle journée nous allions passer (…) serait-elle être coopérative ou obstructive? » dira-t-il. Cependant, il aime Marilyn et la définit comme une actrice comique et de génie. Il a également évoqué d'autres projets avec elle y compris Irma la douce avec Shirley MacLaine.
Dans les années 1960, sa popularité est à son comble. Elle accepte de tourner Le Milliardaire de George Cukor. Insatisfaite du scénario, elle le fait réécrire par Arthur Miller. Gregory Peck doit y tenir le premier rôle masculin mais il a finalement refusé suite à la nouvelle version écrite tout comme Cary Grant, Charlton Heston, Yul Brynner ainsi que Rock Hudson avant qu'il ne soit attribué à Yves Montand. Le tournage est difficile pour l'actrice qui ne s'est pas entendue avec le réalisateur. Ce dernier, ouvertement homosexuel, avait un faible pour l'acteur français avec qui la star entretient une liaison terminée lorsque Montand refuse de quitter sa femme Simone Signoret. Le film est un échec critique et commercial.
C'est à cette période que débutent ses problèmes de santé. Elle commence à consulter un psychiatre de Los Angeles, le docteur Ralph Greenson qu'elle voit quasiment tous les jours. Ce dernier exerce une influence déterminante sur sa patiente. Selon lui, son mariage était tendu depuis quelque temps bien que Miller fasse tout pour s'occuper d'elle. Greenson a déclaré que son objectif principal était alors de réduire les prises de drogue de Marilyn.

Ajouter un commentaireCommentaires


Ajouter un commentaire