Jeudi 31 mars 2011Impitoyable

Clint Eastwood

Genre : western
Durée : 131 min
Sortie : 1992

Distribution

Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman,Richard Harris, Jaimz Woolvett, Frances Fisher, Anna Thomson, Saul Rubinek

Résumé

Kansas 1880. William Munny, redoutable hors-la-loi reconverti dans l'élevage va, à la demande d'un jeune tueur, reprendre du service pour venger une prostituée défigurée par un cow-boy sadique.

Ouverture

La scène s'ouvre sur un plan large des deux hommes immédiatement suivi par un contre-champ sur une ville au loin, dont s'échappe une silhouette à cheval s'avançant vers eux - plan qui entrecoupe la scène à plusieurs reprises, montrant l'évolution de l'avancée du cavalier, et servant de transition aux différentes étapes de la prise de conscience des deux hommes. En l'espace de quelques secondes Clint Eastwood installe l'action. William Munny et le Kid attendent leur récompense à l'extérieur de Big Whiskey. Le plan se resserre. William Munny scrute la silhouette à l'horizon alors que le Kid s'interroge. Est-ce que l'homme qui l'accompagne a réellement vécu une partie de sa vie dans cette ambiance de violence qu'il vient d'expérimenter?


Ce questionnement engendre une différenciation entre les deux personnages. Ils ne sont plus à égalité devant l'acte qu'ils viennent d'accomplir. Alors que l'un était un coutumier du fait, l'autre le découvre à peine. Pour souligner cette opposition, Clint Eastwood a choisi un montage alterné de plans moyens des deux protagonistes. William Munny, en légère contre-plongée, le plaçant "au dessus", toujours debout face à l'horizon ; le Kid, assis, les jambes de Munny en amorce, essayant de se raccrocher au passé de son aîné pour justifier ses actes. Il vient de tuer un homme désarmé.


Le Kid continue en se confessant à Will. Il n'avait jamais tué personne avant. Les cadres se resserrent de nouveau sur chacun des deux hommes devenant plus intimes en accord avec les révélations qui sont faites. Si William Munny avait déjà anticipé ces aveux, le fait que le Kid passe par cette étape souligne sa prise de conscience. Il n'est pas un tueur dans l'âme contrairement à ce qu'il voulait faire croire, mais il ne pourra plus mener la même vie, ni jamais vivre celle dont il aurait rêvé, car son acte criminel pèsera à jamais sur lui. Cette dernière idée est renforcée par la réplique de William Munny: "En tout cas ce salopard, aujourd'hui, c'est sûr que tu l'as tué" qui est immédiatement suivie d'un plan serré sur le visage du Kid.


Le réalisateur change alors d'axe, montrant en vue subjective le visage de Munny de profil. Il détache, pour la première fois depuis le début de la scène, son regard de l'horizon, pour s'adresser au Kid. Se servant d'un plan de type 2 sur la cavalière désormais proche des deux hommes, et qui apparaît maintenant comme une vue subjective de Munny (ce qui sera confirmé dans la scène suivante), Clint Eastwood crée un raccord regard, et revient sur un contre-champ du visage de Munny en gros plan. Le court dialogue qui s'en suit est le plus significatif du film quant à la question de la répercussion des actes de violence. Après une définition de l'acte meurtrier ("Tuer un homme c'est quelque chose. On lui retire tout ce qu'il a et tout ce qu'il pourrait avoir"), Munny conclut la scène dans une prise de conscience existentialiste. "On a tous un jour ce qu'on mérite".

Un Western vite fait, bien fait

Impitoyable est le quatrième western réalisé par Clint Eastwood, qui s'est toujours donné le rôle principal dans chacun de ces films. Il incarnait ainsi un mystérieux étranger dans L' Homme des hautes plaines (1973), un héros complexe dans Josey Wales hors la loi (1976) et un pasteur dans Pale Rider (1985).

Impitoyable est seulement le troisième western de l'histoire a avoir remporté l'Oscar du meilleur film. Les deux autres sont La Ruée vers l'Ouest (1931 - Wesley Ruggles) et Danse avec les loups (1990 - Kevin Costner).

Impitoyable se différencie des westerns "traditionnels" qui présentent un Ouest épique et poétique. Clint Eastwood, avec son film, a préféré en dépeindre toute la pauvreté, le sadisme et la violence. Impitoyable s'impose comme un western naturaliste, où la loi du plus fort prédomine. Clint Eastwood tacle la légende : "Ces tueurs qui sont entré dans la légende étaient en fait des types qui vous tiraient dans le dos, pas face-à-face, au beau milieu de la rue, comme on le voyait jadis dans les westerns."

Depuis sa sortie en 1992, Clint Eastwood avoue n'avoir toujours pas revisionné "Impitoyable". Manque de temps ? Il dit attendre une journée pluvieuse où il n'aura rien d'autre à faire...

Le film fut tourné en 39 jours.

Le scénario et la production

Clint Eastwood cumule les fonctions sur Impitoyable. En plus de réaliser le western et d'en tenir le rôle principal, il agit également en tant que producteur et a même composé le thème musical principal du film, intitulé Claudia. Clint Eastwood connaissait le scénario d'Impitoyable depuis de nombreuses années déjà. Il prit une option sur celui-ci deux jours seulement après que celle de Francis Ford Coppola n'ait expirée. Il attendut ensuite quelques années, jusqu'à ses 62 ans, pour avoir l'âge du personnage, un héros vieilissant et désabusé. "Ca m'a paru le sujet idéal pour réaliser ce que j'appelerai le "dernier des westerns". C'est un film qui résume au fond ce que le genre représente pour moi."

Lorsqu'il entrepris de mettre en chantier Impitoyable, Clint Eastwood sortait d'une longue période de doute marquée par des échecs successifs au box-office (La Relève, Chasseur blanc, coeur noir). Le studio Warner Bros Pictures, qui voyait avec Impitoyable la fin d'un contrat de plusieurs films avec l'américain, ne prit ainsi pas le risque de renouveler un accord avec un homme qu'il considérait en perte de vitesse. Malheureusement pour le studio, Impitoyable fut un vrai succès et relança Clint Eastwood. La Columbia, qui avait entre-temps fait signer l'acteur pour un film, profita de l'aubaine deux ans plus tard en lançant Dans la ligne de mire, un nouveau succès pour l'américain.

Ajouter un commentaireCommentaires


Ajouter un commentaire