Mercredi 28 avril 2010Good night, and good luck

George Clooney

Genre: fiction historique
Durée: 89 min
Sortie : 2005

Distribution

David Strathairn, George Clooney, Frank Langella, Robert Downey Jr., Patricia Clarkson, Jeff Daniels, Ray Wise

Résumé

En 1953, la télévision était encore une affaire de pionniers, et Edward R. Murrow l’un de ses plus célèbres présentateurs. Son émission captivait l’Amérique en présentant des sujets d’actualité et des interviews sur un ton incroyablement novateur. La vie du pays était alors perturbée par la chasse politique que le sénateur McCarthy menait contre les sympathisants communistes. Jouant sur la peur de l’URSS, l’homme s’acharnait sur tous ceux qui pouvaient, selon lui, avoir un comportement ’anti-américain’. Une atmosphère de suspicion planait sur les institutions, et les condamnations arbitraires s’accumulaient. Révolté par les méthodes scandaleuses de McCarthy, Murrow décida de réagir. Dans cette bataille, il jeta sa crédibilité et toute la puissance d’un média déjà prometteur. Pour la première fois, un homme de télévision allait servir à faire éclater la vérité...

Un peu d’histoire

Les origines du maccarthysme remontent à 1946, année durant laquelle le Président des Etats-Unis, Truman met en place une commission temporaire pour enquêter sur la loyauté des fonctionnaires fédéraux. Sont suspectés les partisans du fascisme, du totalitarisme et du communisme. Avec l'arrivée de la première bombe atomique en URSS en 1949 et la Guerre de Corée en 1950, l'affrontement ente l'Est et l'Ouest se renforce. Dans ce contexte de Guerre froide naît une poussée anti-communiste aux Etats-Unis. Le sénateur Joseph McCarthy instaure en 1950 une théorie selon laquelle toute personne considérant comme sympathisant du parti communiste est suspectée d'être anti-américaine. Durant quatre ans, Mc Carthy, dirigeant de la commission des affaires anti-américaines, se lance dans une véritable traque consistant à écarter les sympathisants de tous les postes sensibles ou stratégiques. Cet épisode de l'histoire appelé chasse aux sorcières conduit à instaurer un climat de suspicion. Le maccarthisme est donc un épisode de l'histoire américaine, connue également sous le nom de « Peur Rouge » (Red Scare) ou de « chasse aux sorcières » (witch hunts). Il s'étend de 1950, l'apparition du Sénateur Joseph McCarthy sur le devant de la scène politique américaine, à 1954, le vote de censure contre McCarthy. Pendant deux ans (1953-1954), la commission présidée par McCarthy traqua d'éventuels agents, militants ou sympathisants communistes aux États-Unis dans une ambiance anti-communiste. Le sénateur est finalement censuré et blâmé par le sénat le 2 décembre 1954. Il meurt trois ans plus tard d'une cirrhose.

Rappelons peut être que Charles Chaplin fut une des victimes du maccarthysme.


Histoire vraie

Edward R. Murrow, présentateur d'une émission d'actualité sur CBS, "See It Now" décida d'agir contre les actions de Mc Carthy lorsqu'un pilote de l'armée accusé d'être un sympathisant communiste a été contraint de dénoncer son père et sa soeur au cours de son procès, ce qu'il refusa. Edward R. Murrow décida donc de dénoncer les agissements du sénateur mais la direction de CBS fit pression sur lui pour qu'il ne s'attaque pas à Mc Carthy. Avec son producteur et le reste de son équipe, il décida de ne pas lâcher prise.

D’où le titre

Le journaliste de la chaîne CBS Edward Murrow prononçait systématiquement à la fin de ses émissions la phrase : "Good night, and good luck." (Bonsoir, et bonne chance.), d'où le titre du film.

Un souci d'authenticité

Good night, and good luck. a été tourné en noir et blanc. Une décision qui s'explique par le fait que de vraies images du sénateur Mc Carthy ont été incorporées au film. De même, que Joe Wershba interprété par Robert Downey Jr. a été effacé et remplacé par une incrustation de l'acteur dans les images d'actualité. Afin d'être cohérent avec les images de l'époque et de coller au plus près aux années 50, l'équipe du film a décidé de ne pas utiliser la couleur.
George Clooney et Grant Heslov ont voulu recréer de manière très réaliste le déroulement de l'affaire. Dans un souci d'authenticité, ils se sont donc servis des archives pour écrire les dialogues. Certaines personnes qui avaient connu les faits à l'époque étaient présentes sur le plateau pour guider les acteurs dans leur interprétation.

Analyse

Le film de George Clooney est une apologie du courage, de l’honnêteté intellectuelle, de la solidarité aussi. Murrow déclare au début du film : « Notre histoire dépend de nous ». Clooney a probablement voulu souligner l’importance d’hommes comme Murrow ou Friendly dans la leur. Il a tout aussi probablement voulu rappeler le rôle des médias en période de guerre intérieure ou extérieure, qu’elle qu’en soit sa forme. La tension qui règne à chaque enregistrement de See it now est palpable, à peine mise en valeur par une caméra présente mais silencieuse. L’importance de ces hommes est portée aux nues, mais avec la simplicité qui caractérise les gens sincères. Lors d’une des nombreuses images d’archives qui parcourent ce film oscillant adroitement entre reconstitution parfaite et montage historique, un avocat demande à McCarthy : « N’avez-vous aucune pudeur, Sénateur ? ». Clooney, comme ses interprètes, en a beaucoup, ainsi que du talent.

Ajouter un commentaireCommentaires


Ajouter un commentaire